Agriculture & radicalisation à Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

22/03/2013

Les vieilles pierres doivent-elles se taire ?

Nous en sommes ici par la volonté d'un homme, nous en sommes ici par l'acharnement d'un homme, Bernard Revillon, qui est aussi maire de Frangy, Haute-Savoie

Des atteintes irrémédiables sont régulièrement commises par certains agriculteurs ainsi que par la commune (vandalisme communal) contre le patrimoine architectural de Frangy

En ce XXIe, en France, un nombre non négligeable de Monuments protégés ou non sont vandalisés impunément chaque année. Dans ce contexte, n’ayons pas peur de le dire, nous assistons aujourd’hui à un suicide de la protection des Monuments historiques à la française, soumise pour certains à de petits maires despotes, au mutisme des pouvoirs publics et à des connivences malsaines entre des organismes régionaux et départementaux prétendument de la protection et de contrôle. 

Et c’est vous, petits propriétaires privés, qui en êtes les victimes innocentes : vous êtes ou vous serez dénigrés, attaqués de toutes parts.

"C'est quand ils se taisent alors qu'ils devraient protester que les hommes deviennent des lâches" Lincoln

Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans, 

Dans cette partie, nous nous efforçons de vous présenter notre raison d'être. Si malgré tout vous aviez encore des questions, vous pouvez alors utiliser le formulaire ci-contre. Nous essaierons de répondre à vos questions.

Nous vous recommandons fortement de lire au préalable la section Bienvenue



Lorsqu’on voit d’étranges choses se passer et qu’on se demande pourquoi elles (nous) arrivent, prendre du temps pour voir comment tout cela s’articule est essentiel, et en conclure qu’il y a forcément une raison à toute chose. Rien n’est le fruit du hasard.
Les propriétaires du corps de logis regrettent, l’aveuglement surprenant –  incroyable si l’on y songe – de ceux qui, aux affaires, croient pouvoir tabler à l’infini sur la patience des gens de bien. On tire, on tire sur la ficelle. Nous craignons qu’elle ne finisse par céder.


Les principaux acteurs de ce petit morceau d'histoire du XXIe en milieu rural


Accès animation Asso. Les vieilles pierres doivent-elles se taire ?

Nous sommes passionnés de vieilles pierres. En découvrant Frangy et le Domaine de Bel-Air, nous avons été séduits par le site, l'authenticité des hameaux, la simplicité extérieure de cette demeure, les décors intérieurs, la sérénité (apparente) et le charme des extérieurs. À l'heure de la trentaine, nous voulions nous y installer et redonner vie à ce lieu en y développant un projet personnel et culturel de qualité.

Les projets de restauration du Domaine

Depuis 2004, nous nous consacrons presque entièrement à cet ambitieux projet, qui mobilise toute notre énergie et tout notre patrimoine personnel. Le chantier est très important. Il nous a réservé quelques surprises quant à l'état de l'édifice et nous avons rencontré un certain nombre de difficultés dans son exécution. Il reste encore beaucoup à faire dans cette demeure restée sans entretien depuis bien longtemps. C'était malheureusement sans compter avec une certaine communauté agricole  et ses quelques nés natifs, peu soucieux de construire leur avenir en préservant leur passé ...

Si les pierres ont leurs larmes, elles ont aussi des cris de révolte. Vandalisme rural et communal vont malheureusement de paire à Frangy.


En ce XXIe, en France, un nombre non négligeable de Monuments protégés ou non sont vandalisés impunément chaque année. Dans ce contexte, n’ayons pas peur de le dire, nous assistons aujourd’hui à un suicide de la protection des Monuments historiques à la française, soumise pour certains à de petits maires despotes, au mutisme des pouvoirs publics et à des connivences malsaines entre des organismes régionaux et départementaux prétendument de la protection et de contrôle. Et c’est vous, petits propriétaires privés, qui en êtes les victimes innocentes… Vous êtes ou vous serez dénigrés, attaqués de toutes parts et, peut-être, des victimes.  

Domaine de Bel-Air XVIIe, Frangy, Haute-Savoie.
Dénis & intolérables chantages Les Alertes ou l'Etat incapable de faire respecter la loi  

Les propriétaires du corps de logis et l'Association vous informent : c’est ce que rappellent les alertes ci-dessous, illustrant la succession de faits indiscutables. Les polémiques qui les accueillent montrent que cette différence ne va pas de soi pour certains. Elle est pourtant au cœur d’une liberté fondamentale :  le droit de savoir. Il s’adresse à tous ceux que nos combats, et croisades d'un autre temps, intriguent et que la démocratie (lointaine) concerne. Rien n'est le fruit du hasard à Frangy.

Les Croisades de Bel-Air Image des principaux acteurs 

"Les actes de vandalisme commis par l’État sont les plus graves puisqu’ils sont pratiquement assurés de l’impunité, étant commis par ceux mêmes qui ont en charge de les réprimer. " Louis Réau, « Histoire du vandalisme » p.1008, éditions Robert Laffont, 1994

Savoir ce qui se dit, se fait, se trame, se décide, s’organise,au profit d’intérêts particuliers de nés natifs, d’alliances politiciennes et d’agrobusiness, et non de l’intérêt général. Informer n’est certes pas un délit : il ne faudrait pas que cela devienne un privilège. 

Partout dans le monde la culture -en général- et la sauvegarde du patrimoine -en particulier- sont reconnus comme faisant partie des enjeux du développement durable, au même titre que les énergies renouvelables… Or, que dire d’un projet qui, en 2014, commence par la destruction de bâtiments remarquables, vieux de plus de ... sept siècles pour le plus anciens, alors même qu’il n’y a aucun caractère d’urgence ? Sommes-nous revenus dans les années 60?  En imposant ainsi par la force la destruction de ce vieux centre-bourg historique contre lesquelles de nombreuses voix s’étaient élevées la municipalité de Frangy et son maire agriculteur de vielle souche ne fait pas la preuve d’une grande capacité de discernement. 

Des atteintes irrémédiables sont régulièrement commises par la commune contre le patrimoine architectural de Frangy. - Le grenier à Sel, la forge, le relais de poste dans le Centre-Bourg, propriété du village, ont été éventrés et détruits en vue d’être transformés en ballast pour une zone d'activité. Ce grenier à sel, que des spécialistes en architecture et les documents de l’époque permettent de dater du ... XIVe, était le dernier de Haute-Savoie. Cette action destructrice est réalisée alors qu’un dossier pour protéger le grenier à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques a été refusée par la DRAC à Lyon. Ce vandalisme communal est malheureusement emblématique du regard méprisant de M. Le Maire, agriculteur, sur le patrimoine du village.

La définition du vandalisme est claire : “comportement de celui qui détruit ou endommage gravement et gratuitement des œuvres d’art, des objets de valeur…”. La démolition d’un centr-bourg historique appartenant à la commune s’apparente à un tel acte : sa rareté et sa position dans le centre lui conféraient déjà une valeur patrimoniale et urbaine ; sa destruction pure et simple, à la hâte et sans projet clair et budgétisé peut définitivement être associée à un “endommagement grave et gratuit”.  Alors oui, l'Asso n’aura de cesse de dénoncer et de s’opposer à ce vandalisme moderne!



Frangy défigurée : Frangy, comment Frangy est devenue moche !? TROIS Zones d'Activités aux abords de Frangy TROIS Zones d'Activités aux abords de Frangy SABLIÈRE entrée Ouest de Frangy SABLIÈRE entrée Ouest de Frangy Rond-point Un trafic incessant de véhicules Des immeubles, des ensembles d'immeubles Des immeubles, des ensembles d'immeubles

Accédez au dossier "Frangy défiguré" en cliquant sur le menu "Frangy aujourd'hui"

A l’heure même où  la communauté internationale a les yeux rivés sur le rendez-vous planétaire #COP21 et que les actions se multiplient partout dans le monde en faveur de la protection du patrimoine archéologique en Syrie, de la préservation de l’air, des sols, de l’eau, des forêts, notre village à tous – s’engage dans la démence de projets pharaoniques, dans la hangardisation et le bétonnage des sols, d'une troisième Zone d'Activité, d'une sablière, dans la destruction active et résolue de la biodiversité !

A grande ou petite échelle un seul mot d’ordre : détruire, faire de l’argent à n’importe quel prix sous couvert d'hypothétiques emplois locaux, pourvu que des amis soient bien servis. C’est le mot d’ordre de certains des hommes et de femmes, sans autre foi ni loi que l’argent, toujours plus d’argent ! sans oublier le bétonnage et le bitumage.


Frangy, sans Lendemain !
 
Accédez au dossier "Frangy demain" en cliquant sur le menu "Frangy aujourd'hui"

A preuve la complicité active d'Architecte des Bâtiments de France qui n’hésite pas à enfreindre les procédures, complaisance et complicité aussi des élus locaux dans l’octroi des permis de construire, l'absence de permis de démolir, voire de déclaration administrative, entente enfin avec les bétonneurs et bitumeur de service qui n’ont que faire de l’environnement.
Peu importe qu’il s’agisse de périmètres protégés autour du seul monument historique qu'est le Domaine de Bel-Air, le béton et les tronçonneuses sont à l’œuvre. Peu importe qu’il s’agisse du vieux centre-bourg  de Frangy qui se défigure lentement, et inéluctablement bétonné et bitumé, grâce au "système" en place des maires successifs sans aucune vision de protection du patrimoine pour les générations futures. Peu importe qu’il s’agisse de ces hameaux qui voient pousser ces hangars industrielles de ces fermes industrielles, dévoués au culte du productivisme de masse.



Fermes industrielles (Vin) ViticulteursFermes industrielles (lait & viande)Bovins élevés dans des fermes usines
  
Accédez au dossier "Fermes industrielles" en cliquant sur le menu "Frangy aujourd'hui"

Ce patrimoine, n'est pas seulement ce qui nous a été légué, mais c'est aussi et surtout des richesses ; c'est aussi ce qui forge les particularités et l'identité d'un village. C'est aussi ce qui permet à un village de se différencier des autres. Frangy n'y fait pas exception : diversité et richesse sont essentielles. 

Ce patrimoine rural, particulièrement riche, témoin d’une longue histoire, a  contribué fortement à l'identité de notre territoire à tous et à la qualité de notre cadre de vie. Élément constitutif de la campagne, source de dépaysement (pour certains) et d’enrichissement culturel (pour certains), s'il avait été développé pourrait lui devoir une part de son attractivité touristique. Il n'en est malheureusement rien. Bien au contraire. Négligé,  détruit, vandalisé et pollué, cet héritage, facteur de développement de ce territoire rural et porteur d’avenir pour les générations futures, risque de disparaître avec les mutations de la société du XXIe si tous ensemble nous n’y prenons garde. 



Partez à la découverte du patrimoine en cliquant sur "Patrimoine"

Ce patrimoine architectural et ce terroir pourraient représenter sans aucun doute une valeur économique et culturelle pour ses (p)artisans, ses petits producteurs, ses gites familiaux et ses commerçants : mais encore faudrait-il en avoir tout simplement conscience ! La bêtise et l’impéritie à Frangy n’ont pas d’étiquette politique, mais leur conséquence est la même : priver les frangypans, les hauts-savoyards, ... les français de leurs biens communs, de leur histoire, de leur patrimoine, de leur avenir.


A Frangy, comment ne pas être atterrés de constater avec quel mépris le patrimoine local est traité ? Comment ne pas être atterrés par l'accueil réservé à ces néo-ruraux, ces frangypans d'origine contrôlée, ces étrangers qui rachètent ces vieilles maisons délabrées en ruine, dont aucun locaux ne souhaite ?  ... et qui finalement recèlent de rares trésors ! Enfin, comment ne pas être atterrés par cette micro société claniqueomniprésente dans ce village de l'avant pays savoyard ?

Ce n'est plus la campagne, ça ne sera jamais la ville. Néant urbain (l'urbanisme dans tous ses états) ou néant rural, au choix. 

L'Association compte tout particulièrement sur votre mobilisation :  annoncez, reprenez et commentez en direct sur internet ce billet/post ! INSCRIVEZ vous à la newsletter

Sincères remerciements,

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Accès

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association