Agriculture & radicalisation à Frangy, Haute-Savoie Chiffres clés, Domaine de Bel-Air au XXIe, Frangy, Haute-Savoie

07/06/2005

Frangy, All cour caladée exigüe (XVIIe) de Bel-Air

La cour est devenue di-facto et au cours du temps, une voie de passage de non-droit, inappropriée aux passages de ces engins agricoles, poids-lourds du XXIe et cohorte de véhicules dits légers, desservant les GAEC Lo Pres Dary et Les Aricoques ainsi que les lieux-dit Aricoques et Gensenaz

Unique voie de passage (d'après M. Le Maire) aux abords de Bel-Air depuis la privatisation de certains des chemins ruraux à de vieilles familles de viticulteurs : les Lupin (Domaine Bruno Lupin) et les Neyroud (Les Aricoques),  il existe bien d'autres voies d'accès pour éviter Bel-Air et sa cour, que ces gens d'ici refusent délibérément d'emprunter.

Initier une politique de développement urbain utopique sans infrastructure routière engendre irrémédiablement une insécurité routière grandissante, voire les bases d'un chantage.

Toutes atteintes à la sécurité des personnes ou de leurs biens ainsi que toutes incivilités font que chaque jour, la vie peut devenir insupportable. La sécurité et la civilité sont des droits et lutter contre l’insécurité et l’incivilité sont des devoirs.`

"La république ce n'est pas deux poids deux mesures : c'est un tout" F.Hollande, 14 janvier 2014

Chers Amis, chers visiteurs, chers frangypans, 

Lorsqu’on voit d’étranges choses se passer et qu’on se demande pourquoi elles (nous) arrivent, prendre du temps pour voir comment tout cela s’articule est essentiel, et en conclure qu’il y a forcément une raison à toute chose. Rien n’est le fruit du hasard.
Les propriétaires du corps de logis regrettent, l’aveuglement surprenant –  incroyable si l’on y songe – de ceux qui, aux affaires, croient pouvoir tabler à l’infini sur la patience des gens de bien. On tire, on tire sur la ficelle. Nous craignons qu’elle ne finisse par céder.


Les principaux acteurs de ce petit morceau d'histoire du XXIe en milieu rural.


Cour (caladée) XVIIe, une zone de non droit du XXIe Domaine de Bel-Air, Frangy, Haute-Savoie sur Base Mérimée

Construit dans la pente, le corps de logis s’articule autour d’une cour du XVIIe ouverte, orientée Est Ouest. Il est articulé avec le bucher, le lavoir, le pigeonnier ainsi que le corps de dépendances agricoles autour de cet espace exigu. L’accès à ces espaces de vie se fait uniquement par la cour centrale, à l'exception des caves. Enserrée entre ces deux gros corps de bâtiments que sont le corps de logis et de dépendances agricoles, la cour exigüe constitue un espace résiduel particulièrement étroit, rendu encore plus exigu par l’addition de ces autres dépendances que sont le pigeonnier et le four à pain en limites séparatives joignant le presque alignement.  


Corps de Logis XVIIe que MM.Alain Poyrault et Bernard Revillon souhaitaient détruire, ... pour élargir la cour Domaine de Bel-Air XVIIe. Corps de dépendances XVIII que MM.Guy Lacôte et Christophe Banchet souhaitaient détruire, ... pour élargir la cour.

La cour est devenue di-facto et au cours du temps, une voie de passage de non-droit. Cette cour du XVIIe est aujourd'hui en effet traversée par un chemin rural, cadastré chemin rural de Gensenaz, en grande partie sous le toit du corps de logis; chemin emprunté  
  • par des camionneurs chauffards, prestataires agricoles, qui pour certains arrachent impunément toits, percutent murs et pans de murs, etc ... engins agricoles, poids-lourds du XXIe et autres véhicules, desservant les GAEC Lo Pres Dary et Les Aricoques, des vignes de M. Bruno Lupin ainsi que les lieux-dit Aricoques et Gensenaz
  • par des conducteurs de véhicules légers, qui roulent à des vitesses scandaleuses et inappropriées dans cet espace exigu, mettant en danger délibérément la vie d'autrui.

D'après vous qui y habitent/travaillent ? ... et pourquoi passent-ils par là ?

Image du collectif Identitaire

Les membres fondateurs de ce collectif identitaire rural : Les Neyroud, les Lacôtes, les Monod (MNL) ainsi que les Banchet, les Carrel et Couratin, les Dayer (BCD)


De l'entrée de Bel-Air au clos des Aricoques env. 200m (Oct 2016 avant n-nième bitumage)



La ruralité les nés-natifs frangypans

Unique voie de passage (d'après M. Le Maire) bétonnée et bitumée aux abords de Bel-Air, depuis la privatisation de certains des chemins ruraux, vendus par M.Le Maire et les élus, à de vieilles familles de viticulteurs : les Lupin (Domaine Bruno Lupin) et les Neyroud (Les Aricoques), il existe bien d'autres voies d'accès pour éviter Bel-Air que ces gens d'ici refusent délibérément d'emprunter.

Des individus qui adoptent pour le moins une attitude et un comportement répréhensibles en toute impunité, se sentant très probablement investis de missions de service public chez eux et semble t-il dépositaires de droits liés à leur condition et origine rurale ancrées très lointaines 

 

Les partenaires PREMIUM, sans eux, rien de tout cela ne serait arrivé. Les partenaires, sans eux, rien de tout cela ne serait arrivé.

All Engin Bel-Air

Rien y fait, toujours plus hauts, plus gros, plus larges, et plus longs. "Pas vu, pas pris" et lors des dépôts des auditions à la brigades de gendarmerie de Frangy et de Seyssel, c'est toujours "paroles contre paroles" en dépits des faits indiscutables (...) et certains l'ont très vite et bien compris. La cour et l'entrée sont aujourd'hui devenues un sacré terrain de jeux.

Pour MM. Les Maires, Alain Poyrault et Bernard Revillon, agriculteur, et semble t-il de la majorité silencieuse des élus, la seule loi qui vaut, est semble t-il celle du plus fort et la prise d’otages est un moyen d’être en position de force.


Les projets de restauration du Domaine

Très rapidement après leur arrivée, les propriétaires ont même proposé à M. Le Maire, Alain Poyrault et ses colistiers une déviation. Trois projets ont été suggérés, tous intégralement à leur frais. Cette démarche a été perçue comme une véritable agression par certains des élus et/ou agriculteurs. Aucune suite n'a été donnée.

Dès 2005, pour permettre de dévier le trafic inadapté de transit à destination des GAEC voisins les propriétaires du corps de logis ont présenté différents projets de contournement de Bel-Air. Projets présentés à M. Le Maire, Alain Poyrault, ainsi qu'à différentes commissions composées uniquement d'élus locaux. 
Ces projets (de gens d'ailleurs), emprunts de bon sens et bien que reposant sur une base agricole et mêlant projet de vie, ont été perçus semble t-il comme une véritable agression par ces gens d'ici. Les propriétaires en assumaient alors, l’entière responsabilité financière.

Alors, unique voie publique ?

Non pas vraiment; il existe plusieurs autres voies d'accès pour éviter Bel-Air et sa cour.

All CR Bel-Air Frangy

De Bel-Air au lieu-dit Gensenaz,en passant par Les Aricoques: le chemin de Gensenaz, env 1500m
(Oct 2016 avant n-nième bitumage)

Dénis de réalité et intolérables chantage.

Le débord de toit du corps de logis bien que déjà amputé sur plusieurs mètres linéaires par la mairie de Frangy (pour cause de camion poubelles), y est très régulièrement arraché; ... tout comme le débord du bucher et four à pain. 

Cela ne suffit toujours pas !  

Les pierres d'angle à l'Est du corps de dépendances agricoles et ceux de l'Est du corps de logis étant également percutées par certains qui s'en sont fait une spécialité. Quant aux différents murets autour de la cour, ils sont eux aussi très sérieusement malmenés. Il serait injuste d'oublier le comportement de certains irréductibles individus qui continuent à mettre en danger la vie des gens d'ailleurs dans la cour.

All Cour toit Muret Logis Corps de dépendance Bel-Air

Ce petit manège dure depuis 2004 en toute impunité et s'est accentué depuis l'élection d'octobre 2012, lors de l'élection de M. Bernard Revillon, agriculteur. Étrangement, aucune autorité constituée (c'est le terme) n'y met définitivement fin. 

La seule question qui vaille est : pourquoi ?  

Alors paranoïa doublée d'une hystérie chronique ou incompétence de services de l'État ?

Domaine de Bel-Air XVIIe NON protégé, Frangy, Haute-Savoie. 


Pas de protection au titre des Monuments historiques, aucun dispositif législatif d’utilité publique, la voie est libre : les actes de bétonnage des Services Techniques et de bitumage de leurs prestataire se multiplient. Direction opérationnelle par excellence, les Services Techniques constituent la force d'action de M.Le Maire.
 
All Cour Bel-Air

Alerte Cour Bel-Air

L'Association compte tout particulièrement sur votre mobilisation :  annoncez, reprenez et commentez en direct sur internet ce billet/post ! INSCRIVEZ vous à la newsletter
Sincères remerciements,

Aller plus loin à Bel-Air : Le domaine de Bel-Air, Accès Bel-Air

Aller plus loin à Frangy : Vie municipale © Ensemble, choisissons Frangy,

Aller plus loin :

Des paroles et des actes. A vous de juger.
--
© Ferme de Bel-Air (Frangy) ISMH, Suivez-nous, l'Association